07/09/15

L'origine du classement

Classement

Vous savez sans doute à quel niveau correspond un classement 15/3 et -4/6. Mais quelles sont les origines de ces drôles de numéro ? Petit rappel historique…

A l’origine, un handicap fut créé afin d’équilibrer dans les différentes épreuves organisées les chances des compétiteurs les uns par rapport aux autres, compte tenu des divers niveaux de chacun. La base de ce handicap fut appelée niveau 0.


La hiérarchie des différents niveaux de jeu, et l’application qu’il en résultait, était la suivante.

Dans une rencontre contre un joueur de niveau 0 :

Le joueur de niveau 1/6 parait avec 1 point de bonification 1 jeu sur 6, c’est-à-dire qu’il démarrait le jeu en question avec un score de 15/0 en sa faveur, et cela était répété tous les 6 jeux.

Le joueur de niveau 2/6 partait  toujours avec 1 point de bonification, mais 2 jeux sur 6.

Le joueur de niveau 3/6, 3 jeux sur 3.

Le joueur de niveau 15 débutait tous les jeux avec un score de 15/0 en sa faveur.

Le niveau 15 marquait la fin d’une série de handicap.


Pour la suite de ces handicaps, le fonctionnement était le suivant.

Le joueur de niveau 15/1 partait avec 2 points de bonification 1 jeu sur 6, soit un score de 30/0 en sa faveur et 5 jeux sur 6 avec un seul point de bonification, soit un score de 15/0, et cela répété tous les 6 jeux.

Le joueur de niveau 15/2 partait avec 2 points de bonification 2 jeux sur 6, score de 30/0 en sa faveur et 4 jeux sur 6 avec un seul point, score de 15/0. Et ainsi de suite pour les niveaux 15/3, 15/4 et 15/5.

Le joueur de niveau 30 recevait 2 points de bonification, score de 30/0 en sa faveur, 6 jeux sur 6, c'est-à-dire à tous les jeux du set.

Pour les niveaux de jeu négatifs, le même principe était appliqué, mais avec une pénalisation au lieu d’une bonification.

Aussi, toujours dans le cas d’une rencontre avec un joueur 0,

Le joueur -2/6 partait avec 1 point de pénalité, 2 jeux sur 6, soit un score de -15/0 en sa faveur

Le joueur  -4/6 : 1 point de pénalité, 4 jeux sur 6

Le joueur -15 : 1 point de pénalité 6 jeux sur 6, soit tous les jeux du set sur un score de -15/0.

Si vous avez tout compris, vous pouvez tenter d'appliquer ces handicaps ou ces avantages avec vos amis, en fonction de vos classements respectifs. Mais sachez que ce principe n'est bien sûr pas appliqué en compétition. Par ailleurs, sachez aussi que le premier classement informatisé par la Fédération Française de Tennis date de 1973, et que la première série a vu le jour en 1974.